Carnet de voyage : 15 jours au Costa Rica – Part 1

Carnet de voyage : Jours 1 à 4 – le centre du pays.

Volcan Arenal et Réserve de Monteverde

Salut mes Pivoines sauvages!!

J’espère que vous avez passées un bon Noël, bien entourées, bien gâtées et bien nourries 😉! Perso j’ai l’impression de faire le poids d’un baleineau 🙈.

Je vous retrouve aujourd’hui pour la suite de mes aventures au Costa Rica. Maintenant que vous savez comment bien préparer votre voyage, entrons dans le vif du sujet: le voyage en lui-même! J’ai passé les premiers jours de mon séjour dans le centre du pays, dans les régions d’Arenal et de Monteverde.

Une fois le super 4*4 récupéré, nous prenons directement la route pour la première activité qui se trouve à environ 2h de route de l’aéroport (86km). On est un peu des foufous avec M. Peony…après 17h de vol nous prévoyons une bonne grosse rando de 2h 😂!

Jour 1 – La Catarata del Toro et les Blue Falls of Costa Rica

Nous nous rendons à l’une des plus hautes cascades du Costa Rica, la “Catarata Del Toro”  pour y faire une randonnée de 2h les “Blue Falls of Costa Rica” . La route pour s’y rendre est goudronnée quasiment jusqu’au bout. Elle est très agréable, vallonnée et verdoyante.

Sur le site, vous trouverez :

  • un parking (gratuit et sûre)
  • des toilettes (où vous pouvez vous changer pour enfiler un maillot de bain et vous changer au retour de la rando pour être au sec)
  • un petit café (qui ferme avant 17h)

Vous pouvez visiter la “Catarata Del Toro” en 1h environ, sans guide et sans réservation préalable. Attention il y a beaucoup (mais genre…BEAUCOUP!) de marches à descendre pour vous rendre à cette cascade…qu’il faudra remonter ensuite bien sûre 😉.

Ou, comme moi, vous pouvez aussi coupler cette visite avec une randonnée de 2h, les “Blue Falls of Costa Rica” où vous verrez des eaux bleues turquoises incroyables! Là, une réservation (en ligne) et un guide sont nécessaires. Il y a plein d’autres activités proposées sur le site internet qui est assez bien fait.

Pour le combo Cascades et Eaux bleues, comptez 25$. Ce qui est un peu cher au vu de la prestation, je ne vous le cache pas:

  • Notre guide ne parlait pas un mot d’anglais! Ce qui est dommage car la randonnée aurait été beaucoup plus intéressante si elle était agrémentée de commentaires naturalistes sur la faune, la flore, le pourquoi de ces eaux turquoises…
  • L’accès au site est difficile: pentu, boueux et très mal entretenu. Il faut une bonne condition physique et de bonnes chaussures.

Pour autant, je ne regrette pas du tout d’avoir fait cette randonnée, que ce soit les eaux bleues ou la cascade, ce sont des spots costaricains exceptionnels!

Notre guide est adorable et il fera tout son possible pour nous rendre la randonnée facile. Pourtant le rythme est soutenu, nous avions pris le dernier créneau pour la visite et nous sommes arrivés avec 1h de retard (cf le coup de la voiture en panne 🙄). Il faut donc rattraper ce retard si nous ne voulons pas nous faire surprendre par la nuit, qui tombe très vite.

Après 17h de vol autant vous dire que mon cardio a pris cher 🙈!! Mais quelle récompense à l’arrivée…cette rivière d’un bleu indescriptible est tout simplement magique. Nous la traversons pour atteindre 2 cascades, tout aussi splendides et où l’on peut se baigner…dans une eau glaciale et avec beaucoup trop de courants pour moi! Je préfère attendre un bassin plus calme que nous atteindrons dans la deuxième partie de la randonnée.

Après un long vol et toutes ces péripéties, ce petit bain glacé est plus que bienvenu! Et il nous permet de rebrousser chemin tout revigoré pour entamer la suite de l’excursion : la fameuse cascade de 90m de haut! Il vous faudra 30 minutes de marche et descendre de nombreux escaliers pour vous rendre au bassin émeraude, environné d’une jungle luxuriante, où tombe de toute sa hauteur la “Catarata Del Toro”.

Toutes ces couleurs, tout ce bruit, toute cette puissance…c’est une vraie claque que je me prends pour ce premier jour! Je ne regrette absolument pas les centaines de marches à remonter ensuite…le spectacle en valait largement le coup!

Nous reprenons la route (70km – 2h) à la nuit tombée pour nous rendre à l’hôtel. Et là, c’est une autre paire de manches…Les routes se font de plus en plus accidentées, pour se transformer au fur et à mesure en pistes. Et ce n’est rien comparé à la piste de 3km, en côte et pleine de trous que nous devons prendre pour accéder à l’hôtel!! Nous ne sommes pas encore habitués à ces pistes…donc c’est un peu la panique à bord!

D’autant qu’il n’y a aucun panneaux, ou presque, pour nous indiquer le chemin, nous faisons donc une confiance aveugle au GPS (et si nous faisions toute cette route pourrie pour rien???!). Après des minutes bien trop angoissantes pour moi nous voici enfin à bon port, à l’hôtel La Tigra Rainforest Lodge.

Et quel hôtel…un de mes préférés sur cette destination! Mais attention, vous êtes dans un Eco Lodge, l’eau de la douche est donc soit froide, soit à température ambiante (donc froide ^^); mais c’est le seul point “noir”. Tout le reste est parfait:

  • le personnel adorable et toujours prêt à répondre à vos questions
  • le petit déjeuner frais, avec vue sur la jungle, accompagné d’un des meilleurs café que j’ai pu boire jusqu’alors!
  • les sentiers de randonnées balisés (environ 3h de balades à prévoir), dont un nocturne à réserver sur place (payant)
  • les chambres, simples, qui ressemblent à de grandes tentes. La literie y est très confortable.

Ce qui fait tout le charme des chambres c’est la terrasse en avancé sur la jungle avec des hamacs et un salon de jardin en bois. Vous dormez quasiment en pleine nature et y entendez tous les bruits de la jungle. C’est une expérience exceptionnelle que j’ai adorée! J’ai entendu des bruits étranges, effrayants, puissants, harmonieux, apaisants…bref une entrée en matière au delà de mes espérances!

Jour 2 – Le volcan Arenal et les Hot Spring

Pour notre deuxième jour, je me réveille avec le soleil, à 5h (#jetlag!). En attendant l’heure du petit-déjeuner, je profite de la vue sur la jungle pour méditer longuement dans mon hamac, admirer toute cette nature et l’écouter se réveiller…quel bonheur!

Après un excellent petit déjeuner “Tico”: riz/haricots rouges/œufs/galette de maïs et fruits frais, et ce café ❤; nous prenons la route pour nous rendre au Volcan Arenal. Mis à part la piste de 3km pour quitter l’hôtel, le reste de la route est goudronnée et donc facile (52km – 1h30).

J’ai choisi de visiter le volcan via L’Arenal Observatory Lodge. Vous aurez accès à de nombreux chemins balisés et faciles qui font chacun entre 20 minutes et 1h, prévoir 3h si vous voulez tous les faire. L’Arenal Observatory Lodge est aussi un hôtel et un restaurant, très correct pour y déjeuner. La terrasse près du restaurant permet de faire de belles photos sur le volcan Arenal, emblématique du Costa Rica.

Lors de notre matinée de randonnée nous avons croisé tout un tas d’animaux:

  • une famille de coatis (très affairée à trouver à manger ^^)
  • une sorte de pintade au goitre rouge
  • un gros dindon à crête…oui, ma connaissance en oiseaux est sans limites comme vous pouvez le constater 😂
  • un énorme oiseau noir tout droit sorti de Jurassic park au vue de son nid, du bruit de son vol et de son cri si singulier!

Les paysages sont eux aussi très variés: jungle, forêts de pins, arbres au motif “camouflage”, cascades rafraîchissantes…on ne s’ennuie pas une seconde! Après un déjeuner simple mais bien exécuté au restaurant du site, nous reprenons la route (là encore, goudronnée; env 20 minutes) pour nous rendre aux sources d’eaux chaudes naturellement présentes dans la région du volcan.

Pour avoir accès à ces sources d’eaux chaudes, 2 solutions s’offrent à vous. A vous de voir ce que vous recherchez: Confort ou Nature?

Il y a la solution payante, vous aurez alors un parking, des cabines pour vous changer, des bars pour vous désaltérer, du confort et un cadre plus ou moins luxueux…mais tout sera factice. Il y a de nombreux hôtels et/ou complexes qui vous proposent un accès aux eaux chaudes. Les prix sont assez variables (35$/pers en moyenne).

Et il y a une solution gratuites, qui implique : grosse galère pour se garer, confort 0 et, à première vue, le cadre n’envoie pas du rêve (on passe sous un pont en béton)…mais vous serez en pleine nature, dans de vrais bassins naturels.

J’ai choisi la solution gratuite…juste après le complexe “Tobacco Hot Spring”, il y a un accès assez facile à repérer. Il y a une barrière jaune que vous pouvez passer sans encombres à pieds.

Il faut se garer comme tout le monde: à l’arrache au bord de la route. Je vous préviens c’est une vraie galère pour repartir car le fossé est bien, bien pentu…donc gros moment de stress au moment de partir!

En marchant quelques minutes après la barrière jaune, vous atteindrez un espèce de pont en béton au dessus de vous (oui, c’est moche mais vous le quitterez vite). De là vous pouvez partir à droite ou à gauche, il y a du monde des deux côtés de toute façon. Nous sommes partis à gauche car cela nous semblait moins galère d’accès et nous avons pu nous trouver un petit bassin où nous poser au milieux d’autres touristes, mais aussi de locaux venus se détendre dans ces eaux naturellement chaudes.

Alors oui, c’est “roots”, il n’y a rien pour poser vos affaires ou vous asseoir confortablement, et quand on arrive à ce pont en béton on se demande un peu où on est…Mais pour rester 1h les fesses dans de l’eau chaude, payer 35$ je trouve ça cher 🙈!

Après cette petite baignade relaxante, et une rencontre impromptue avec un lézard coloré qui court sur l’eau, nous retournons à l’hôtel (40km – 1h) pour une nuit tout aussi pleine de surprises que la première: ahhhh mais c’est quoi ce cri effrayant vers 3h du matin??…et ce feulement tout près de mon lit…?

Jour 3 – Les cascades de Viento Fresco

Le troisième jour, nous prenons la route (115km – 2h40) pour notre seconde étape : Monteverde. J’ai choisi de faire le tour du lac Arenal pour nous y rendre! La route est très agréable et goudronnée de La Tigra à Naranjos Agrios, on attaque ensuite la piste assez accidentée jusqu’à Santa Elena. Nous avons fait de nombreux arrêts photos, les points de vue sur ce lac artificiel étaient très beaux.

Sur la route, nous faisons une étape aux cascades de “Viento Fresco” où une randonnée de 3 heures nous attend pour y voir 4 cascades qui se succèdent. Nous déjeunons d’une cuisine familiale, simple et copieuse à la réception du site pour quelques dollars. Au vu des nombreux sourires et clins d’œils de la cuisinière à M. Peony, je la soupçonne d’être amoureuse, mais chut, c’est un secret 😉.

L’accès au parking du site se fait en voiture depuis la réception, 1,5km de piste accidentée vous attendent…là encore le 4*4 me semble indispensable. Les sentiers pour accéder aux différentes cascades sont bien entretenus et l’aller se fait facilement car en descente!

Après environ 45 minutes de marches dans la jungle, où se succèdent les différentes cascades, plus ou moins grandes, nous atteignons la dernière et et la plus spectaculaire des cascades: 70m de haut!

Je profite du bassin naturel pour me baigner. L’eau y est fraîche mais agréable et bienvenue vu la chaleur qu’il fait! Il y a des cabines et même une douche (sommaire) pour vous changer après la baignade et attaquer la marche retour…bien plus difficile qu’à l’aller car il faut tout remonter!

J’ai beaucoup apprécié ce site pour son côté un peu “caché” et le fait qu’il n’y ait quasiment personne (nous avons croisé 4 personnes!), mais aussi pour le fait qu’il soit très bien entretenu. Et bien entendu pour sa beauté…j’y ai même aperçu un petit singe noir se balancer d’arbres en arbres au dessus de la cascade!

Après cette activité, nous reprenons la route, enfin la piste (26km – 1h), pour nous rendre à l’hôtel Cabanas Bosques de Paz proche de Monteverde. Cet hôtel est le moins beau que nous ayons fait, mais il est idéalement situé: proche de Santa Elena pour les restaurants et proche de la réserve Monteverde pour les activités.

L’hôtel, très simple est très bien tenu par une famille adorable! Ils ont pris le temps de nous indiquer tout ce qu’il y avait à faire dans le coin, les restaurants et les bars sympas. L’hôtel est en hauteur et domine le Golf du Colorado…avec arc en ciel le matin s’il fait humide ❤!

Jour 4 – La réserve de Monteverde

Pour notre quatrième jour, je me régale d’un bon petit déjeuner composé de produits frais et qui change un jour sur 2. Mais surtout j’admire les nombreux animaux aux alentours, dont une famille de Capucins à tête blanche qui a élue domicile sur le site de l’hôtel. Je rencontre donc: la maman, Angelina (car elle est jolie dixit notre hôte) et le papa, Kadhafi (car il n’est pas gentil, dixit notre hôte encore 😂). Ils viennent chercher des fruits le matin…c’est trop adorable de les voir jouer ensemble dans les arbres!

Nous avons aussi vu de nombreux oiseaux, dont un Motmot au plumage bleu magnifique qui a posé pour nous pendant plusieurs minutes. Et aussi un Agouti, sorte de marcassin croisé avec un castor…que j’aimais donc appeler un Castassin 😂.

Nous partons sous la bruine fraîche (coupe vent et doudoune nécessaires) vers la Réserve de Monteverde, la route est bonne jusqu’au parking qui se trouve à environ 1km de la réserve. Une personne vous fera signe pour vous y garer, et une navette (gratuite) vous conduira ensuite jusqu’à la réserve. Nous sommes arrivés tôt, vers 9h, il n’y avait donc pas encore trop de monde…mais à partir de 10h30 on voit que la réserve se remplit même si on est loin de se marcher les uns sur les autres.

La forêt de nuages

La réserve est très belle, il y a de nombreux sentiers (vous pouvez vous procurer un plan à l’accueil) et on peut y passer des heures. Malgré nos jumelles d’aventuriers, nous n’avons pas croisé beaucoup d’animaux: quelques coatis, agoutis et insectes (mygales en sommeil et chenilles).

Nous avons entendu de nombreux chants d’oiseaux, dont un magnifique, très harmonieux (on aurait dit un Geai Moqueur de Hunger Games 😊)…mais n’avons pas réussi à les apercevoir avec la bruine, la brume et la densité de la jungle. La réserve se visite très bien sans guide, sauf si vous voulez voir plus d’animaux…le guide peut alors être utile.

Après la visite, nous faisons un petit arrêt au café de la réserve où de nombreux colibris viennent se désaltérer, c’est très agréable. D’autant que le soleil commence à se lever et à bien chauffer! Nous retournons à Santa Elena pour y déjeuner avant de nous rendre chez 100% Aventura pour plusieurs heures de tyroliennes et accrobranches.

L’accès au parc se fait via une piste très accidentée, 4*4 obligatoire ou réservez une navette via le prestataire. Bon on ne va pas se mentir, c’est un peu l’activité touristique par excellence, vous ne serez pas tout seul! On s’équipe et on passe sur les différents ponts suspendus et tyroliennes à la chaîne. Mais l’équipe est très cool et très à cheval sur la sécurité, votre équipement sera minutieusement vérifié avant que vous ne montiez dans les arbres.

Même si c’est très touristique, j’ai adoré cette activité 100% adrénaline et sensations fortes! J’ai fait le “canopy tour” qui dure bien 2h30/3h. Ce tour comporte 1 pont suspendu, de nombreuses tyroliennes plus ou moins longues et rapides, dont 2 en mode “superman” et un saut de tarzan (optionnel). On a passé un superbe après-midi, même si je n’en menais pas large sur les tyroliennes “superman” 🙈. Mais les sensations ressenties sont incroyables: peur et excitation se mélangent pendant les grandes tyroliennes c’est magique!

Notre séjour dans le centre du Costa Rica prend fin ici, nous prenons la route tôt le lendemain matin pour nous rendre à la péninsule de Nicoya.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite mes Pivoines jolies 😘

Bonnes adresses et budget

Activités:
  • “Catarata Del Toro” : Catarata del Toro et randonnée de 2h “Blue Falls of Costa Rica” – 25$/pers
  • Arenal Observatory Lodge: 3h de promenade répartie sur plusieurs sentiers – 20$/pers
  • Baignade dans les sources naturellement chaude – GRATUIT (ou env 35$/pers en complexe/hôtel)
  • “Viento Fresco”: randonnée de 2h env, 4 cascades – 16$/pers
  • Réserve de Monteverde: promenade de 2h env (mais on peut y rester plus longtemps) – 22$/pers
  • 100% Aventura : parcours aventure de 3h, avec tyroliennes superman – 50$/pers
Restaurants:
  • Restaurant de l’Arenal Observatory Lodge : plats costaricains et internationaux, cuisine simple mais bonne. Vue sur le volcan. Comptez environ 30$ pour 2; un plat + boissons
  • Toro Tinto à Santa Elena: Très bonne cuisine argentine et excellents vins. Cadre agréable et calme. Comptez 40$ pour deux; un plat + verres de vin
  • The Open Kitchen à Santa Elena: Cadre moderne tout comme la cuisine. Ça change un peu des plats “tico” classiques. Le ceviche était très bon. Comptez environ 30$ pour 2; un plat + boissons.
  • Sabor Tico à Santa Elena: Clairement on n’y vient pas pour le cadre qui fait un peu cantine. Mais les plats sont plus que copieux, très bons et vraiment pas chers! Comptez environ 20$ pour 2; un plat + boissons.
Hôtels:
Total
0
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.