Carnet de voyage : 15 jours au Costa Rica – Part 2

Carnet de voyage : Jours 5 à 10 – la péninsule de Nicoya.

Tamarindo, Nosara, Montezuma et Paquera.

Salut mes petites Pivoines des bois!!

Après une semaine sans avoir pu bloguer (boulot + déménagement en préparation = une Lily Peony au bord du gouffre 🙈 !); je suis très heureuse de vous retrouver cette semaine pour continuer de vous raconter mon voyage au Costa Rica.

On continue notre périple pour les jours 5 à 10, que nous passons sur la péninsule de Nicoya, à l’Ouest du pays. Cette étape offre un autre visage du Costa Rica: surf, yoga, détente…On y vient pour se détendre et profiter du soleil. Attention cependant, certaines villes sont très “américanisées” et perdent un peu de leurs charmes du coup, je vous en parles un peu plus bas.

Jour 5 – En route vers Playa Azul

Nous quittons progressivement la jungle et la verdure de Monteverde pour des paysages plus secs, chauds, limites arides.

La route entre Monteverde et Nosara est très bonne, on roule (enfin 🙈) à 90km/h, sur une route bien entretenue. Mis à part les nombreux (et énormes!!!) iguanes qui traversent régulièrement la route, rien à signaler 😊.

A partir de Nosara, et jusqu’à notre hôtel situé sur la partie Ouest de la péninsule, à Playa Azul, la route est plus aléatoire…et 20km avant d’arriver à l’hôtel on est carrément sur de la piste et c’est looooooooooooooong 20km de piste!

Nous sommes donc plus que ravies d’arriver à l’hôtel Azul Ocean Club qui est superbe. C’est un des hôtels les plus luxueux, et donc un des plus chers, de notre séjour.

Les chambres sont grandes et très confortables, la literie est excellente. Un cocktail de bienvenue vous est offert à votre arrivée. L’hôtel possède une jolie piscine entourée de nombreux espaces où il fait bon se reposer. La piscine est tellement agréable que même les iguanes viennent s’y prélasser au soleil 😂.

L’hôtel n’est pas directement sur la plage, il faut traverser une bande de mangrove via un petit chemin aménagé. On arrive alors sur une plage de sable noire où l’on peut se promener et admirer les superbes couchers de soleil ou les pélicans qui jouent dans les vagues le matin.

Comme nous avons fait beaucoup de route, on décide de rester à l’hôtel et de profiter des ses infrastructures pour cet fin d’après-midi. N’ayant pas non plus le courage de reprendre la voiture pour sortir le soir et se farcir les 20km de piste horrible pour sortir de l’hôtel nous restons dîner à l’hôtel.

Le repas était très bon mais excessivement cher (plus de 70$ à deux pour un plat et un verre de vin!)!! C’est vraiment une donnée à prendre en compte si vous choisissez cet hôtel: il est vraiment très bien et invite au repos, mais il est loin de tout! Donc soit vous avez le courage de ressortir chaque soir pour dîner ailleurs, soit vous ne rentrez qu’après avoir dîner, soit c’est ok pour vous de payer un bras 1/2 pour dîner 😊.

Jour 6 – Tamarindo et Playa Avellana

Nous commençons la journée par une balade le long de la plage et un petit-déjeuner copieux à l’hôtel. Pas de buffet ici, comme dans de nombreux hôtels au Costa Rica, mais un menu unique avec 3 choix de petit-déjeuner. Seule la boisson chaude est à volonté et en libre service. Il faut savoir que le jus de fruit n’est pas inclus dans la formule petit-déjeuner, c’est un supplément et ce n’est même pas un jus de fruits frais…ce qui est un peu aberrant dans un pays où les fruits poussent en abondance!

Après une séance de méditation au son des vagues et un bain revigorant dans la piscine, nous prenons la route pour découvrir les plages du Nord de la péninsule.

Nous commençons par la ville de Tamarindo pour y déjeuner. On profite de la ville qui offre de nombreux bars, restaurants, boutiques…pour se promener et faire un peu de shopping mais nous n’y restons pas bien longtemps.

Tamarindo est clairement une de ces villes prise d’assaut par les américains en vacances et ça se sent: ambiance, boutiques, bars, restaurants…tout est fait pour plaire à cette population bruyante et un peu tape à l’œil. Et je ne parles pas des prix qui sont exorbitants! Bref, c’est sympa d’y faire un tour pour le côté très vivant et l’ambiance station balnéaire, mais pas plus.

Nous redescendons donc doucement vers Playa Azul en nous arrêtant régulièrement sur les plages que j’ai relevées dans mon guide. Mais aucune des plages où nous nous sommes arrêtées n’a trouvé grâce à nos yeux…Il faut dire qu’après avoir vu les lagons de la Polynésie Française lors de notre voyage de noces, on est devenus un peu (beaucoup…) exigeants niveau plages 🙈.

Seule la Playa Avellana nous a assez plu pour que nous nous y arrêtions. C’est une immense plage, où les surfeurs jouent dans les vagues, on se croirait dans les Landes. Il y a pas mal d’arbres, on peut donc facilement trouver une place à l’ombre. Et la plage est tellement grande qu’on est jamais les uns sur les autres.

Playa Azul

Il y a aussi un bar à l’entrée de la plage, qui a l’air vraiment cool. Mais il était fermé quand nous sommes arrivé. Nous avons quand même pu prendre un verre avec des surfeurs grâce a un vendeur de boissons ambulant.

Nous reprenons ensuite la route pour dîner à San Juanillo avant de rentrer à l’hôtel pour une bonne nuit bien méritée.

Jour 7 – Playa Conchal

Le lendemain, après une matinée à “chiller” à l’hôtel, on prend la route vers une des plages les plus touristiques de la péninsule: la Playa Conchal.

Cette plage est très photogénique car elle est entièrement constituer de coquillages et/ou de poudre de coquillages…Et en plus des pins Disney, j’ai une autre passion: les coquillages ❤.

J’adoooooooore ramasser les coquillages sur la plage. Je pourrais y passer des heures…je les ramasse avec amour, les rinces et après…et bien je ne sais jamais quoi en faire 🙈. Pour le moment je les stocks dans un pot en verre avec une bougie…si vous avez des idées je suis preneuse 😉.

Bref, vous imaginez bien que, même si c’est un endroit touristique, et qu’il est interdit de ramasser les coquillages (pour des raisons de conservation de la plage), il était inenvisageable que je n’y aille pas.

Il y a un minuscule parking payant à l’entrée de la Playa Conchal. Comme c’est un spot très prisé, tant des touristes que des locaux, le parking est pris d’assaut. Je vous conseille donc de vous garer à la Playa Brasilito, juste à côté.

Il y a un parking gratuit et sûre où vous pourrez vous garer et ensuite longez la Playa Brasilito jusqu’à la Playa Conchal (environ 20 minutes de marche). Une fois arrivé au bout de la playa Brasilito, il y a une petite butte à monter pour accéder à la Playa Conchal, attention ici aux voitures et aux quads qui passent également par là.

L’endroit est très beau: plage de sable blanc (créée par la poudre des coquillages), qui tranche avec l’eau turquoise du Pacifique. Mais attention, c’est noire de monde…il faut marcher un petit moment avant de trouver un endroit où se poser. Et il y a très peu d’ombre, les spots sont eux aussi pris d’assaut ou carrément payants!

Une fois installé il faut profiter des eaux chaudes du Pacifique pour une baignade très agréable (attention aux courants) et boire une noix de coco fraîche, ma boisson préférée pendant ces 15 jours 😊. C’est frais, délicieux et sucré juste ce qu’il faut!

Après avoir bien pris le soleil pendant quelques heures, nous reprenons la route et décidons de retourner à Tamarindo pour dîner et prendre un verre dans un endroit un peu festif pour changer des “sodas”.

Les couchers de soleil sur la plage de Tamarindo sont extraordinaires! Et regarder les surfers jouer dans les vagues tout en admirant le coucher de soleil est vraiment une expérience que je vous recommande. Il y a de nombreux bars très sympas, dont certains avec des groupes live, une option sympa pour passer la soirée.

Jour 8 – En route vers Montezuma

Le lendemain, une nouvelle longue étape de route nous attend pour nous rendre dans le sud de l’île, à Montezuma. Nous avions prévu de passer par l’Ouest de la péninsule, plus sauvage et moins touristique… mais il n’y a quasiment pas de route, que de la piste et plusieurs passages à gué sont à prévoir.

Notre 4*4 a commencé à faire un bruit étrange dès notre arrivée sur la péninsule, bruit qui s’est intensifié de jours en jours. Par peur qu’il ne nous lâche en plein milieu de la pampa, nous avons donc fait le choix de revoir nos plans en passant par l’Est de la péninsule (routes goudronnées majoritairement) et d’appeler l’agence de location pour qu’ils nous changent le véhicule.

Rdv est pris à Nosara, où nous avons 2 heures d’attente minimum devant nous, le temps que l’Agence vienne nous livrer un autre véhicule. On ne se laisse pas aller et allons nous installer sur la playa Guiones a quelques kilomètres de Nosara. On s’y pose 1h, le temps que je ramasse plein de coquillages et de prendre un gros coup de soleil 🙈. Puis nous allons déjeuner pour quelques dollars chez Rosi’s, un soda bien connu de la playa Guiones.

passion ramasser des coquillages <3

Une fois notre immense 4*4 récupéré (bien différent du Jimny qui est tout petit), qui donne quelques sueurs froides à M. Peony qui n’a jamais conduit de boite automatique (j’ai régulièrement vu le tableau de bord de très, très, très près ^^); nous prenons la route vers Montezuma.

Nous y arrivons pour le dîner, et ce qu’on peut dire de Montezuma c’est que c’est cooooool! Je pense même que c’est là que le mot “cool” a été inventé. La ville a un petit côté bohème, hippie très, très sympa.

Nous logeons à l’hôtel El Jardin, qui est idéalement situé, en plein centre de Montezuma. Il n’y a pas de parking ni de petit-déjeuner mais l’hôtel fourni café, fruits et biscuits le matin à la réception. Les chambres sont simples (pour ne pas dire spartiates) mais confortables. Elles donnent sur un jardin luxuriant avec une piscine. Le gros point fort c’est vraiment la situation, on fait tout à pieds.

Nous dînons dans un restaurant très romantique, au bord de l’eau et éclairé à la bougie. La Playa de Los Artistas sert une cuisine d’inspiration méditerranéenne, fraîche et bonne. On y sert du très bon vin également. Mais tout cela: la cuisine fraîche, le bon vin et le cadre se payent relativement cher pour le Costa Rica.

Jour 9 – Montezuma et Paquera

Le lendemain, nous prenons notre petit-déjeuner au Bakery Café où je déguste un smoothie à la mangue à tomber par terre! Je retournerai à Montezuma juste pour ce smoothie si je pouvais.

Ensuite nous nous baladons dans la ville, le long de la jolie plage de Montezuma avant d’entamer une randonnée de 40 minutes pour nous rendre aux cascades de Montezuma.

La randonnée est très sympa, on longe une petite rivière tout du long c’est très agréable. Mais ce n’est pas une randonnée facile. Il y a des passages qui s’apparentent plus à de l’escalade qu’à de la randonnée, il ne faut pas avoir peur de s’accrocher aux cordes disposer le long du parcours.

La cascade est très belle, et donc très prisée…je vous conseille d’y aller tôt (avant 11h) pour ne pas avoir trop chaud et ne pas avoir trop de monde. Il y a des costaricains qui sautent du haut de la cascade, c’est très impressionnant. Nous ne sommes pas allés au sommet de la cascade, il faut beaucoup monter et l’entrée est payante (5$ si mes souvenirs sont bons).

Nous avons bien profité de la baignade et nous nous sommes arrêté dans des petits bassins naturels pour nous baigner à nouveau au retour. Un oiseau au long cou s’est aussi arrêté pour se rafraîchir à quelques mètres de nous. C’était vraiment un chouette moment, il faisait très beau et les vacances commençant à faire leur effet, nous étions bien détendus, près à prendre la route pour la dernière étape sur la péninsule : Paquera.

Après une petite heure de route nous arrivons à l’hôtel Vistas Las Islas. Et quel hôtel…la vue sur le golfe de Nicoya, la plage et le parc de Curu est à couper le souffle. Nous déjeunons sur place avec cette vue en toile de fond.

Les chambres sont très confortables, avec une terrasse qui donne sur le golfe de Nicoya. On y entend très bien les singes hurleurs dans le parc du Curu. On accède à l’hôtel via une côté très, très pentue. Il est aussi très bien situé pour pouvoir prendre le ferry qui se trouve à 10 minutes en voiture. Le petit-déjeuner est bon, c’est un buffet qui ne se renouvelle pas beaucoup malheureusement. Le restaurant de l’hôtel est vraiment très bien, tant le soir que le midi, et les prix sont corrects.

Nous y sommes tellement bien que nous décidons de passer la journée à l’hôtel, de profiter de la piscine à débordement et de l’happy hour ^^. C’est important lorsque l’on voyages de s’octroyer des moments de détente comme celui-ci, où l’on ne prévoit et ne fait rien. Cela vous permet de faire une pause, d’assimiler tout ce que vous avez vu, pour mieux repartir par la suite.

Jour 10 – Isla Tortuga et eaux luminescentes

Le lendemain nous avons rendez-vous tôt avec Maria et Rolando pour un tour en mode VIP à la Isla Tortuga. De nombreux opérateurs proposent cette excursion touristique à la Isla Tortuga, mais c’est un peu à la chaîne. Avec Maria et Rolando, vous êtes chouchoutés de A à Z. Maria est française, installée au Costa Rica depuis plusieurs années; elle vit avec Rolando qui lui est costaricain. Ils forment un couple adorable, amoureux de leur pays et de leur région.

Sur le chemin de la Isla Tortuga, ils vous emmènent voir 2 spots très originaux, je n’en dit pas plus pour que vous ayez aussi la surprise. Mais surtout, ils proposent de faire l’excursion à l’envers par rapport aux autres tours opérateurs: on commence donc par la Isla Tortuga et on termine par le snorkeling. Les autres tours font dans l’autres sens…tous ensembles, en même temps 🙄.

Vous arrivez donc sur la Isla Tortuga vers 10h30 où vous serez quasiment seuls jusqu’à 12h, avant l’arrivée en masse des touristes. C’est alors le moment de laisser la plage à la foule et de déjeuner tranquillement. On se régale de la cuisine préparer par Maria et Rolando. A 13h30, tout le monde repart, et vous avez à nouveau l’île pour vous jusqu’à 14h environ avant de partir pour une séance de snorkeling et de rentrer autour de 16h30.

Et enfin…vous êtes seuls avec Maria et Rolando : pas de musique à fond, pas d’américains alcoolisés dès 9h du mat’, pas de bagarre pour prendre la meilleure place dans le bateau! le BONHEUR ❤

Nous avons passé une superbe journée, Maria et Rolando nous ont été recommandés par une famille avec laquelle nous avons discuté à l’hôtel de Playa Azul. A mon tour de vous les recommander chaudement…allez-y les yeux fermés! Pour info ce tour inclut:

  • le transport en panga locale
  • 2 escales “surprises”
  • du temps libre sur la Isla Tortuga
  • un déjeuner (langouste grillée et accompagnements + la petite déco de la table par Maria ❤)
  • les boissons
  • une séance de snorkelling
  • une glacière est à aussi à votre disposition
  • la gentillesse de Maria et Rolando 😉

Après cette excursion, nous rentrons au pas de course à l’hôtel pour enchaîner sur une autre excursion de nuit, une ballade en kayak pour admirer un phénomène naturel fantastique et rare: les eaux luminescentes. Le parc du Curu propose également cette excursion.

Des planctons gorgés de soleil s’activent au moindre mouvement dans l’eau pour créer un halo de lumière bleue indescriptible…et impossible à prendre en photo également. Il n’y a qu’un seul endroit au Costa Rica où ces eaux bioluminescentes existent, et seulement quelques endroits dans le monde.

Pour bien profiter de cette expérience penser à bien vous équiper:

  • une tenue et des chaussures qui ne craignent pas l’eau ou que vous pourrez facilement faire sécher, car vous serez les fesses dans l’eau pendant 1 heure environ
  • un coupe vent
  • une tenue de rechange et une serviette dans la voiture
  • une lampe frontale

Nous avons essayé de prendre des photos avec la GoPro mais sans succès. Après discussion avec le guide il nous a expliqué qu’il fallait un matériel et des conditions très spécifiques pour pouvoir prendre le phénomène en photo. Donc ne vous encombrez pas de votre matériel photo.

Malgré la fatigue de la journée, la course pour arriver à l’heure à l’excursion, le froid (parce que je n’étais pas bien équipée)…c’est un très bon souvenir. Une expérience hors norme et unique que je ne peux que vous recommander.

C’est sur cette excursion magique que notre road trip sur la péninsule de Nicoya se termine. Le lendemain nous prenons le ferry pour nous rendre sur la côte Pacifique du Costa Rica, dernière étape de notre voyage.

Je vous donne donc très prochainement rendez-vous pour la suite et la fin de notre voyage au Costa Rica. J’espère sincèrement vous donner envie de faire votre valise et de partir visiter ce si beau pays!

A bientôt mes petites Pivoines d’amour, portez-vous bien ❤

Bonnes adresses et budget

Activités:
  • Cascade Montezuma – randonnée de 40 minutes pour accéder à une grande cascade – GRATUIT (parking payant 2$)
  • Excursion privative Isla Tortuga : 1 journée en bateau privatif avec boissons et déjeuner inclus – 80$/pers (tarifs dégressifs pour les familles).
  • Eaux bioluminescentes : excursion d’1h en kayak avec guide, transfert non inclus – 35$/pers
Restaurants:
  • Restaurant La Oveja Negra Mexican Bar and Restaurant à Tamarindo: plats mexicains, très copieux. Comptez environ 30$ pour 2; un plat + une boisson
  • La Casita del Pescado à Playa Brasilito: Plats frais et copieux, tables directement sur la plage. Comptez 40$ pour deux; un plat + une boisson
  • Green Papaya à Tamarindo: cuisine mexicaine améliorée. C’est une adresse un peu “hype”, donc il y a du monde et on ne peut pas réserver. Comptez environ 25$ pour deux; un plat + une boisson
  • Bar El Bé! à Tamarindo: bar à cocktails, musique live, cadre très cool.
  • Rosi’s Soda à Playa Guiones : cuisine costaricaine très bonne et très copieuse. Adresse connue des costaricains, il y a souvent du monde. Comptez environ 20$ pour 2; un plat + une boisson.
  • Playa de los Artistas à Montezuma: cuisine méditerranéenne, les plats changent tous les jours, garantie d’une cuisine fraîche. Cadre superbe, au bord de l’eau, éclairage à la bougie, très romantique. Très bons vins. Comptez 40$ pour 2; un plat + un verre de vin.
  • Bakery Cafe à Montezuma: petit déjeuner copieux, excellent smoothie à la mangue. Comptez 15$ pour 2; un petit déjeuner complet + 1 smoothie.
  • Restaurant de l’hôtel Vista las Islas : très bonne cuisine, excellentes fajitas, prix très corrects et service au top.
Hôtels:

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.